En route vers l’automne

En ce début septembre, nous glissons progressivement vers l’automne. Depuis plusieurs semaines déjà, la nuit tombe plus tôt, l'atmosphère change dans la nature, la lumière commence à s'adoucir. On peut acheter les premières pommes.

Un temps de pause en fin d’été

Même si vous êtes dans l’énergie de la rentrée, je vous invite à revenir un moment sur votre été. Comment l’avez-vous vécu ? Qu’est-ce qui vous a fait du bien, à vous, à vos enfants ? Avez-vous pu vous ressourcer seul/e, en couple, en famille ? Ou était-ce plutôt un été délicat ? Passer du temps en famille 24 h sur 24 peut être agréable, passionnant et pas de tout repos ! Parfois aussi, nous nous oublions au profit de notre entourage. A-t-il été possible de vous abstraire, au moins par moments, de l’actualité ? Avez-vous repéré certains fonctionnements personnels ou familiaux à transformer, des besoins anciens ou nouveaux à satisfaire ? Des changements chez vos enfants ?

Après ce temps d’introspection, que diriez-vous d’organiser une sorte de « conseil de famille », à la maison, au resto ou en balade où chaque membre de la famille s’exprimerait ? Ce serait l’occasion de vous rappeler les bons moments de l’été, de parler des difficultés rencontrées, d’évoquer de nouvelles solutions à tester. Ensemble, vous pourriez vous fixer un objectif stimulant et réalisable pour améliorer votre vie de famille tout en veillant à vos propres besoins. Vous pourriez aussi réunir quelques photos, souvenirs, dessins de vos enfants…, en faire un collage ou les accrocher.

Promenade dans les bois

Pour vivre pleinement cette saison de transition, aller régulièrement dans la nature vous permettrait d’en goûter toutes les nuances : de l’arrière-saison douce et lumineuse au festival des couleurs, en passant par la grisaille et l’humidité d’octobre pour atteindre le froid hivernal de novembre. Ça vous changera les idées et aidera petits et grands à renouveler leur énergie !

Suggérez à vos enfants de découvrir la vie de la forêt à travers leurs sens, en commençant par fermer leurs yeux et respirer profondément : quelles odeurs les appellent ou les repoussent ? Aiment-ils sentir l’humus, la forêt après la pluie, les conifères ? Qu’entendent-ils quand ils font silence ? un petit écureuil qui court d’arbre en arbre, des oiseaux, des petites bêtes au sol, des branches ou des pommes de pin qui tombent, du vent, de la pluie, peut-être au loin des bruits des humains ?

Différentes sortes de mousses se présentent au regard, plus ou moins denses, humides, sur une palette de vert. Plus loin, des champignons font leur apparition, au pied des arbres, sur de vieilles souches, dans les sous-bois. Laissez vos enfants observer leurs formes et couleurs, sans les toucher, encore moins les manger ! Vous pouvez aussi leur expliquer que les arbres sont reliés entre eux grâce à un vaste réseau souterrain de champignons, les mycorhizes, qui prolongent les racines. Ils échangent ainsi des informations et des ressources. Une sorte d’internet des arbres… Le même phénomène se produit aussi par les airs, à travers les feuilles. Incroyable non ? C’est intéressant de leur montrer que dans la nature, compétition et coopération se conjuguent.

Sont-ils intéressés par les insectes qu’ils ramènent parfois dans des petites boites ad hoc, regardent-ils les fourmilières ? Notre fils nous signale régulièrement « des autoroutes de fourmis ». Toucher les écorces révèle leur diversité : plutôt lisses pour le hêtre ou le noisetier, bosselées pour le chêne, collantes pour les résineux ou parcheminées pour les bouleaux sur lesquelles on peut écrire. Pister les animaux et rechercher des indices de poils, de crottes, de plumes et d’empreintes est une autre activité susceptible de passionner les enfants. Avec un peu de chance, vous croiserez un renard ou un chevreuil si vous sortez tôt ou évitez les lieux fréquentés. Pour vous inspirer, je vous recommande le livre « Promenades en forêt »[1]. Dans le registre poétique, j’aime beaucoup « la chanson de l’arbre »[2], histoire d’automne entre un arbre et un oiseau, illustré dans un univers coloré et graphique.

Avez-vous entendu parler du shinrin yoku[3], les bains de forêt de la médecine japonaise ? Pratique inventée par un ministère japonais pour inciter les habitants à aller dans la nature, elle s’est facilement répandue dans une culture où la relation à la nature et à la beauté s’inscrit notamment dans la forêt. Des chercheurs japonais ont ainsi étudié et découvert les bienfaits physiologiques de la forêt. En France, un 1er site de bains de forêt est désormais certifié en Gironde au domaine naturel d’Hostens (séances gratuites, à partir de 12 ans).

Sans en connaître toutes les vertus, j’ai toujours aimé être en forêt. Lors de nos balades, j’aime m’arrêter aux pieds des arbres anciens ou hauts et tenter de ressentir leur énergie. Ma famille me regarde, ou me suit parfois, avec scepticisme ! Si vous avez envie d’expérimenter les câlins aux arbres, soyez prudents avec les tiques, certains lichens urticants ou des insectes qui nichent dans les arbres. Notre fils aime monter aux arbres quand c’est possible. Petit, il aimait fureter en forêt et s’est construit un monde parallèle, celui « des petits bonhommes » : ces derniers vivant dans les lisières de la terre et cultivant des champs de mousse.

[1] Editions Usborne

[2] Coralie Bickford-Smith, éditions Gallimard Jeunesse

[3] Dr Quing Li, L'art et la science du bain de forêt, Editions First ou Pocket

 

Le temps des récoltes

En cette saison, c’est aussi le moment de ramasser mûres, noisettes, châtaignes ou glands… Dans les vergers abandonnés ou sur les chemins, vous pourrez parfois trouver des pommes, des poires et des noix à glaner.

L’automne nous abreuve de couleurs vives : du jaune, de l’orange, du rouge, sur fond de vert. Fruits, fleurs, légumes et feuilles s’associent pour nous offrir de magnifiques paysages et atmosphères. Si vous adoptiez ces couleurs dans votre nourriture, vos décos, vos vêtements pour faire le plein de dynamisme ? Cherchez avec vos enfants comment incarner ce feu de couleurs. Ils auront certainement des idées.

L’équinoxe d’automne est un moment d’équilibre dans la course descendance du soleil. Nuit et jour sont de durée égale. Autrefois, il était vital de constituer des réserves pour les hommes et les bêtes avant la « pause » de l’hiver. Pour nous, aujourd’hui, il peut être temps d’engranger des récoltes à la fois matérielles et symboliques (des réussites, des progrès réalisées depuis la saison dernière ou cette année …) et de faire le deuil de certaines situations passées avant d’entrer dans l’obscurité qui atteindra son apogée au solstice d’hiver. Nous préparer à cette période, prévoir comment la traverser au mieux en famille, c’est déjà l’amadouer en quelque sorte.

Cuisiner des soupes ou des gratins en famille, rechercher des petites lampes et des bougies, ressortir coussins et plaids, vous offrir à tous romans, BD ou documentaires, selon les goûts de chacun.

  • Home
  • En route vers l'automne
Retour vers le haut de la page

Je me réjouis de vous rencontrer !

Anne Moldo

Consultante en Parentalité Créative® à Mulhouse (Alsace)

© 2022 parentalite-vivante-confiante.fr - ideez webdesign - Gestion des cookies